Archisonore

Musique(s) et architecture(s) relations intimes

L’architecture et la musique entretiennent des liens très étroits. Les deux arts partagent une naissance en deux temps : l’architecte réalise son plan, le compositeur sa partition et l’œuvre naît de la construction pour l’architecture et de l’exécution pour la musique.

Dans les deux cas, les œuvres sont réalisées par des artistes ou artisans qui ne sont pas les créateurs eux-mêmes.

L’auteur présente également trois architectes musicosensibles : Iannis Xenakis, Renzo Piano et Peter Zumthor.

Brutalisme

Mouvement architectural du 20e siècle

L’utilisation du béton brut est pour moi indissociable du brutalisme. Ce matériau a libéré l’architecture du modernisme, lui permettant de réinventer la ville, faisant le lien entre architecture civile et infrastructure.

Offrant aussi de nouvelles possibilités plastiques, le béton a permis l’utilisation du franchissement par le porte-à-faux ; il est coulé comme la circulation s’écoule.

Le mouvement brutaliste, par son utilisation virile du béton, impose sa présence dans le paysage urbain, générant ainsi dans la plupart des cas l’hostilité, des résistances mentales infondées quasi pathologiques, liées à l’incompréhension de ce matériau.

L’auteur présente notamment le travail des architectes brutalistes Louis Kahn et Bernard Zehrfuss.